Très impacté par la crise du Covid-19 et les effets du confinement, le secteur du transport aérien prépare une reprise progressive alors que de nombreux pays d’Europe et du monde engagent la voie d’un déconfinement. Mais la reprise du trafic aérien doit faire face à des difficultés sanitaires mais également liées à la possibilité de franchir les frontières des pays européens.

 

Comment la reprise des vols en Europe se déroule-t-elle ? 

Le secteur aérien envisage une reprise progressive, la plupart des pays européens ayant commencé à lever leurs restrictions aux frontières entre pays membres de l’Union Européenne le 15 juin 2020. Les pays européens n’avancent donc pas tous à la même vitesse vers une ouverture totale des frontières, certains imposant encore des contraintes aux voyageurs. C’est le cas notamment de l’Espagne qui exige une période de quarantaine jusqu’au 21 juin 2020, ou encore de la Slovaquie, la Slovénie ou la Roumanie qui imposent des mesures d’isolement ou demandent les résultats de tests négatifs aux voyageurs qui souhaiteraient entrer sur le territoire.

Quant au Danemark, à Chypre, à la Hongrie, la Finlande ou la Norvège, il n’est pour l’instant pas possible d’y passer les vacances d’été.

 

Où pourra-t-on voyager cet été ?

Air France annonce une augmentation des offres pour cet été avec près de 150 destinations, ce qui représente 80% de son réseau habituel. La compagnie aérienne prévoit donc des liaisons entre Paris et les régions de France, de région à région, mais également des vols à destination des Outre-mer et de la plupart des pays européens. Il sera donc a priori possible de viser une destination européenne pour les mois de juillet et août 2020.

 

Programme de vols en Europe pour les mois de juillet et août 2020 de/vers Paris-Charles de Gaulle :

France métropolitaine Ajaccio, Bastia, Biarritz, Bordeaux, Brest, Calvi, Clermont-Ferrand, Figari, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice, Pau, Perpignan, Rennes, Toulon, Toulouse
Outre-mer, Caraïbes et Océan indien Antananarivo, Cayenne, Fort-de-France, La Havane, Maurice, Papeete, Pointe-à-Pitre, Saint-Denis de La Réunion, Saint-Domingue, Saint-Martin
Europe Alicante, Amsterdam, Athènes, Barcelone, Bari, Bergen, Berlin, Bilbao, Billund, Birmingham, Bologne, Bucarest, Budapest, Cagliari, Catane, Copenhague, Cork, Cracovie, Dublin, Dubrovnik, Düsseldorf, Édimbourg, Erevan, Faro, Florence, Francfort, Genève, Göteborg, Hambourg, Hanovre, Héraklion, Ibiza, Lisbonne, Ljubljana, Londres, Madrid, Manchester, Milan, Munich, Mykonos, Naples, Newcastle, Nuremberg, Olbia, Oslo, Palerme, Palma de Majorque, Porto, Prague, Rome, Santorin, Séville, Split, Stockholm, Stuttgart, Tbilissi, Thessalonique, Turin, Varsovie, Venise, Vienne, Wroclaw, Zagreb, Zurich

Toutefois, la compagnie aérienne rappelle que ce programme de vols est « susceptible d’évoluer et reste soumis à l’obtention des autorisations gouvernementales requises. Il sera mis en œuvre en tenant compte des mesures sanitaires en vigueur dans les différents pays ou destinations desservies ». Il convient donc de rester informé quant à l’évolution du programme des vols prévus. 

S’agissant de la restrictions d’entrée ou de la fermeture des frontières, avant tout voyage, Air France « encourage ses clients à contacter les autorités compétentes pour connaître les formalités d’entrée et de séjour de leurs pays de destination et de transit, celles-ci étant susceptibles d’avoir été modifiées à la suite de l’épidémie de COVID-19 ».

Quant aux compagnies aériennes low cost, celles-ci enrichissent également au fur et à mesure leurs offres de vols à destination de l’Europe pour les mois de juillet et août 2020. 

Les vols seront proposés progressivement par les compagnies, telles que la compagnie irlandaise Ryanair qui prévoit de rétablir son programme de vols pour l’été en assurant 170 liaisons au départ de 27 aéroports en France à partir du 1er juillet 2020, dont les destinations les plus populaires, à savoir le Portugal, l’Espagne et l’Italie. La compagnie britannique EasyJet prévoit également pour l’été d’augmenter les offres de destinations européennes telles que le Portugal, les Baléares, les Canaries ou encore la Grèce.

La compagnie néerlandaise Transavia reste prudente en prévoyant une augmentation de ses vols tout au long de l’été avec prudence, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et des restrictions d’entrées sur les territoires européens, tout comme Alitalia qui vise 40% de capacité cet été. Les voyageurs disposent donc d’un choix relativement large et restent amenés à se renseigner sur les sites correspondants aux compagnies aériennes pour plus d’informations sur les possibilités de vols. 

S’il existe toujours un doute, les voyageurs pourront visualiser les destinations à risque sur le site Génération Voyage qui a mis en ligne un indice de confiance voyage Covid-19. Cet indice prend en compte entre autres le nombre de cas positifs actuels, le nombre de décès, ainsi que l’ouverture des frontières selon les pays. La Commission européenne a également créé une plateforme en ligne, réactualisée régulièrement, permettant de connaître les règles applicables dans chaque pays.

 

Quelles seront les conditions de vol ?

Un protocole sanitaire commun à tous les aéroports européens est prévu : port des masques chirurgicaux obligatoire dans les aéroports et dans les avions, désinfection régulière des espaces et des matériels, bornes de gel hydroalcoolique, respect des mesures barrières, service à bord réduit au plus strict minimum. Toutefois, ces précautions sont prévues de façon théoriques mais pourraient ne pas être appliquées aussi strictement dans la pratique. Alors que le protocole sanitaire commun à tous les états européens a été validé par l’AESA, l’agence européenne de sécurité intérieure, et l’ECDC, le centre européen de prévention et de contrôle des maladies, ces dernières recommandent de ne pratiquer ces mesures de distanciation physique que « dans la mesure du possible ». La distanciation physique d’1,50 mètre recommandée ne s’appliquerait ainsi à bord des avions que selon la configuration de la cabine et lorsqu’elle est possible selon le nombre de passagers. De plus, il est fort probable qu’aucune nourriture ne soit servie à bord dans un premier temps. Il appartiendra alors aux compagnies aériennes et aéroports d’adapter ces recommandations sanitaires à leurs installations et opérations.

Air France rappelle que le port du masque chirurgical est obligatoire sur l’ensemble de ses vols, et que des contrôles de température sont effectués lors de l’embarquement. Les opérations quotidiennes de nettoyage des avions ont été renforcées et une procédure spécifique de désinfection périodique des cabines par pulvérisation d’un produit virucide homologuée a été mise en place.

 

 

Si votre vol a été annulé à cause de la crise du coronavirus et que vous souhaiteriez savoir comment faire valoir votre droit au remboursement, l’article Vols annulés Covid-19 : faire valoir votre droit au remboursement en tant que client d’une compagnie aérienne.

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt