Avec la crise sanitaire du Covid-19, le déploiement de la 5G a pris du retard en France alors que les enchères pour l’attribution des premières bandes de fréquences auraient dû se tenir en avril.

 

Qu’est-ce que la 5G ?

Après la 3G, la 4G, la 4G+ nous attendions l’arrivée de la 5G en cette année 2020. Mais concrètement, en quoi consiste cette 5ème génération de technologie du réseau mobile ? En fait, la 5G est un nouveau réseau mobile qui vous offrira un débit internet plus rapide, plus performant, de meilleur qualité. Elle a été conçue afin de répondre à la connectivité ainsi qu’à la grande croissance des données de notre société moderne. La 5G va offrir de nombreux bénéfices. En plus d’être plus connecté, plus réactif, plus rapide, elle permet également d’être plus écologique. 

Si vous aimeriez en apprendre davantage sur cette nouvelle génération de technologie du réseau mobile, nous vous conseillons notre article Que faut-il savoir concernant la 5G ?

 

Le déploiement de la 5G pourrait-il être retardé davantage que prévu ?

Un report des enchères sur l’obtention des fréquences 5G aurait été prévu au mois de septembre 2020 du fait de la crise du Covid-19. Toutefois, le déploiement de l’ultra haut débit mobile en France pourrait voir le jour plus tard que prévu, et le Covid-19 ne serait pas le seul responsable. Deux des quatre grands opérateurs engagés dans les enchères, Bouygues Télécom et SFR, ont appelé à ralentir le déploiement de la 5G, jugé selon eux peu utile dans un contexte économique en difficulté. Ils estiment qu’il n’y a aucune urgence à déployer la 5G qui souhaitent donner la priorité à la poursuite de l’installation de la fibre optique et à la 4G. 

Mais la réticence des deux opérateurs pourrait ne pas être le seul facteur de recul du déploiement de la 5G. Un autre obstacle serait lié à la défiance d’une partie de la population, cette fois-ci, qui voit dans la 5G un danger pouvant entraîner des effets néfastes sur la santé. La 5G, tout comme l’a été la 4G, est accusée de provoquer des cancers ou de l’hypersensibilité et fait l’objet de nombreuses controverses. À ce jour, il est impossible selon l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de donner une réponse claire, dû au « manque de données scientifiques sur les effets biologiques et sanitaires potentiels », même si elle estime qu’il n’y aurait aucune raison pour que la 5G soit plus dangereuse que la 4G.

Les anti-5G profitent de l’absence de réponse tranchée de la part de la communauté scientifique pour répandre des fake news, notamment sur les réseaux sociaux. Certains pensent même que la 5G pourrait favoriser la propagation du coronavirus, ce qui relève davantage d’une théorie du complot que de la réalité. Selon les scientifiques, il est impossible que des ondes agissent sur un virus. 

 

Quand le report est-il prévu ?

Alors que Bouygues Télécom propose un report de l’attribution des fréquences et ainsi du déploiement de la 5G à fin 2020 voire 2021

Le gouvernement, quant à lui, reste réticent à un report aussi tardif des enchères, mais sans pour autant communiquer de date définitive. C’est ce qu’avance Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, qui se dit « pas totalement convaincue par les arguments qui sont déployés. »

Malgré les réticences des opérateurs mobiles, il reste donc fort probable que les enchères débutent tout de même en septembre avec un lancement effectif dès décembre. 

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt