Il arrivera forcément un jour où vous ne pourrez plus travailler et subvenir à vos besoins la cause ? La vieillesse. C’est en réponse à cette problématique qu’a été créé le système de retraite. En france, ce système s’appuie sur 4 notions clés. L’aspect solidaire, contributif, par répartition et obligatoire. Il peut également se diviser en trois niveaux cumulables : la retraite de base, la retraite complémentaire et la retraite supplémentaire. Le but de cet article est de vous expliquer le fonctionnement global de notre système de retraite actuel, alors allons-y ! 

Si vous aimeriez savoir comment préparer et calculer correctement votre retraite, nous vous invitons à vous référez à notre article Comment bien préparer sa retraite ?

 

Fonctionnement de la retraite en France 

Les 4 notions clés du système de retraite français

Le système de retraite français s’appuie sur 4 notions clés, il se veut : solidaire, obligatoire, contributif et par répartition. C’est à dire ?  

Obligatoire : Si vous travaillez, vous cotisez obligatoirement pour votre retraite.

Contributif : Dès lors que vous commencez à travailler, vous contribuez à votre future retraite. Le calcul de votre retraite dépendra des cotisations que vous aurez effectué.

Par répartition :  Aujourd’hui, les régimes de retraites fonctionnent, pour la plupart, sur le principe de répartition. Le montant total des cotisations versées chaque année par les salariés actifs est redistribué sous forme de pensions aux retraités actuels. 

Solidaire : Ce système repose sur une solidarité entre les générations. Les salariés actifs cotisent pour leur propre retraite future et permettent ainsi de payer la pension aux retraités actuels. Lorsque ces salariés deviendront retraités, une nouvelle génération de salariés actifs leur permettra de recevoir leurs pensions. De cette façon, la boucle continue de tourner.
Des dispositifs spécifiques existent si vous avez des enfants, que vous êtes en situation de handicap, que vous avez commencé votre carrière très jeune… Par exemple :

  • Lors de la composition d’une famille, en fonction du nombre d’enfant que vous avez, vous bénéficierez d’avantages intégrés au calcul de votre retraite.
  • Les périodes de maladie ou de chômage peuvent être prises en compte pour votre retraite, grâce notamment à l’attribution d’un minimum de pension et la prise en compte de ces périodes dans le calcul du trimestre.
  • Lors du décès de votre conjoint, si vous ne possédez pas assez de ressources pour vivre, une partie de sa retraite vous sera reversée. Il s’agit d’une pension de réversion.
  • Le minimum vieillesse ou ASPA (Allocation de solidarité des personnes âgées), permet à tout retraité de bénéficier d’une somme minimale pour vivre.

 

Les 3 niveaux de rémunération cumulables du système de retraite français

Ce système de retraite français admet trois niveaux de rémunération cumulables pour constituer vos revenus au moment de la retraite. Ces trois niveaux sont les suivants :

  • Le régime de retraite base : 

Il s’agit du premier niveau de la retraite obligatoire. Les régimes de base concernent aussi bien les fonctionnaires, les salariés du privé, les professions libérales, les artisans… Ainsi que les salariés bénéficiant de régimes spéciaux (EDF, SNCF, RATP…), gérant à la fois la retraite de base et la retraite complémentaire. Ce régime de retraite utilise les 4 notions expliquées précédemment pour fonctionner. Il fonctionne en annuités (sauf pour les professions libérales cela fonctionne par points). Par exemple :

  • concernant les salariés du secteur privé et les indépendants, leurs régimes garantissent 50 % du revenu moyen gagné pendant les “25 meilleures années”. A cela s’ajoute la retraite complémentaire obligatoire.
  • concernant les fonctionnaires et les salariés des régimes spéciaux (EDF, SNCF, RATP…), leurs régimes garantissent 75 % du revenu d’activité (hors primes).
  • Le régime de retraite complémentaire : 

Comme son nom l’indique, il permet de compléter le régime de retraite de base. Lui, ne fonctionne pas par annuités mais par points. Vous allez donc cumulez des “points de retraite”. Mais comment ? Chaque mois, votre employeur prélève une cotisation sur votre salaire brut. Il l’ajoute alors à sa cotisation patronale et la verse à une caisse de retraite complémentaire. Lorsque vous toucherez votre retraite, vous recevrez ainsi un revenu complémentaire à votre pension de base. Pour calculer le montant de ce revenu, il vous faut multiplier votre nombre de points par le prix du point en vigueur à ce moment là.
L’Arrco (Association des régimes de retraite complémentaire) concerne l’ensemble des salariés. Par contre, les cadres doivent cotiser en plus de l’Arrco, pour l’Agirc Association générale des institutions de retraite complémentaire des cadres), une caisse de retraites complémentaire. Depuis le 1er janvier 2019, Agirc et Arrco ont fusionné pour donner Agirc-Arrco.

 

  • La retraite supplémentaire :

Facultative, la retraite complémentaire est destinée à s’ajouter en complément des précédents régimes du système afin que le salarié puisse se construire un capital pour sa retraite, autrement dit, une épargne retraite, collective ou individuelle.

Les deux premiers régimes sont obligatoires, ils concernent la presque totalité de la population.

   

A propos de la réforme des retraites  

Depuis les années 1990, le système de retraite français fait l’objet de réformes successives vivement contestées. Actuellement sujet à la réforme, le premier ministre français a présenté son projet d’instauration d’un système de retraite universel. Ce projet de loi a généré de nombreux débats ainsi que des divergences d’opinion. En effet, certains souhaitent conserver le système actuel, tandis que d’autres veulent une remise à zéro de celui-ci. D’autres, aimeraient réformer le système mais partiellement.

Cette réforme des retraites de 2019, a pour but de mettre en place un système universel de retraite fonctionnant par points et remplaçant les 42 régimes actuels. Le gouvernement prévoyait l’adoption du projet de loi cet été 2020. Cependant, en vue de la crise sanitaire actuelle, la réforme des retraites est actuellement en suspens. 

 

Pour en apprendre davantage sur l’avancement de la situation, vous retrouverez plus d’informations dans notre article Covid-19 : où en est la réforme des retraites ? 

 

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt