Ce site est un service privé payant d’information et de renseignement distinct des marques et des services publics non-rattachés à ces derniers

L’assurance-vie est le placement préféré des français. Ce placement financier, qui consiste à épargner de l’argent dans le but de le transmettre à un bénéficiaire, présente de nombreux avantages. Cependant, l’assurance-vie possède également quelques inconvénients. Nous allons donc voir au cours de cet article quels sont les différents avantages et inconvénients du contrat d’assurance-vie. 

Si vous souhaitez comprendre ce qu’est l’assurance-vie, vous retrouverez d’avantages d’informations dans notre article Qu’est-ce que l’assurance vie ?

 

Les avantages de l’assurance-vie

La sécurité et la souplesse du contrat d’assurance-vie

  • En tant que souscripteur, vous pouvez choisir librement le ou les bénéficiaires de votre contrat d’assurance-vie ;
  • Vous pouvez avoir accès aux fonds que vous avez investis à tout moment, ils ne sont pas bloqués. Si vous souhaitez récupérer de l’argent placé, il vous faudra effectuer un rachat total ou partiel ;
  • Vous investissez en sécurité grâce aux fonds en euros et son garanti en capital. Vous ne pourrez pas percevoir de moins-value ;
  • Toute personne majeure ou mineure accompagnée de son représentant légal peut souscrire à un contrat d’assurance-vie ;
  • Le contrat d’assurance-vie n’a pas de durée de vie minimum ou maximum, il est valable jusqu’au décès du souscripteur ;
  • Il n’y a pas de plafond maximum sur ce type de contrat, vous êtes libre de verser autant d’argent que vous le voulez quand vous le voulez ;  
  • L’assurance-vie est adaptée à tous les profils d’épargnants. Vous trouverez donc forcément un contrat qui vous correspond.

La constitution d’un capital sur le long terme

Le contrat d’assurance-vie va vous permettre de vous constituer une épargne. Vous pouvez effectuer des versements de temps à autre ou épargner régulièrement (tous les ans, tous les trimestres, tous les mois…). Cette épargne peut être de précaution, de prévoyance, ou pour un projet bien défini. Vous pouvez également utiliser ce capital pour compléter vos revenus, pour préparer votre retraite par exemple. Pour cela, vous pouvez effectuer des rachats réguliers, des avances ou transformer votre capital en rente viagère.

 

La transmission d’un patrimoine

L’assurance-vie est un puissant outil de transmission du capital. Lors de la souscription de votre contrat, vous devrez définir votre succession et faire le choix du ou des bénéficiaire(s) de votre patrimoine. Il s’agit donc d’un excellent moyen de transmettre ce que vous aurez épargner au cours de votre vie à vos proches.

 

La fiscalité avantageuse 

En effet, la fiscalité de l’assurance-vie est intéressante. L’assurance-vie est l’un des placements les moins taxés en France que ce soit sur les droits de succession ou sur les intérêts perçus. Elle bénéficie donc d’avantages fiscaux non négligeables sur les plus-values et les successions.


La gestion sous-mandat, pilotée ou copilotée 

Vous pouvez choisir entre 5 différents modes de gestion pour votre contrat d’assurance-vie. Si vous n’êtes pas expert dans le domaine des placements et de la finance, la gestion sous mandat, la gestion pilotée ou la gestion copilotée vous permettront le conseil, la prise en charge et le suivi de votre contrat par un gestionnaire.

 

La diversification des placements 

L’assurance-vie est une épargne à long-terme qui doit être diversifiée. Chez la plupart des courtiers, grâce à votre contrat, vous pouvez choisir la composition de votre portefeuille et diversifier vos placements. Avec la baisse actuelle des rendements des fonds en euros, la diversification des placements permet de redynamiser ce rendement de l’assurance-vie.

 

Les contrats d’assurance-vie en ligne

Enfin, cet avantage ne concerne que les contrats d’assurance-vie souscrits en ligne. La plupart du temps dans ces contrats, les frais d’entrée, de sortie, d’arbitrage et de gestion sont totalement gratuits. 

  

Les inconvénients de l’assurance-vie

Les frais onéreux du contrat

En effet, l’ensemble des frais de l’assurance-vie est un point négatif. Les frais de gestion, d’arbitrage, d’entrée et de sortie peuvent vite vous revenir cher.

Les frais de gestion : ils sont en général assez élevés et varient en fonction du contrat et du courtier que vous aurez choisi. 

Les frais d’arbitrage : ils s’appliquent lorsque vous décidez de transférer une partie de votre épargne sur un autre support que celui dans lequel vous avez investi. Ces frais peuvent être forfaitaires si leur montant a été défini au préalable, ou être entre 0 et 1% du montant transféré. 

Les frais d’entrée et de sortie : ils s’appliquent lors de l’ouverture (frais d’entrée) ou de la fermeture (frais de sortie) de votre contrat d’assurance-vie. Ils s’élèvent entre 0 et 5 % du montant versé.  

Si vous souhaitez réduire ces frais lors de votre placement, optez pour un contrat souscrit sur internet avec votre propre courtier en ligne.
 

Le rendement en baisse et le capital garantie qui change

Les fonds en euros sont les supports de placement favoris des épargnants. En effet, ils représentent un placement idéal, offrant un bon rendement en toute sécurité avec le capital garanti. Cependant, ces dernières années, on a pu remarquer une baisse des taux de rendement des fonds en euros sur l’ensemble des contrats d’assurance-vie. La rentabilité de ce support est donc en baisse. De plus, la garantie en capital est en train de se transformer. Normalement, cette garantie est “nette” des frais de gestion du contrat, mais dans certains des nouveaux contrats d’assurance-vie, ce capital peut être “brut” des frais de gestion. La possibilité d’effectuer des versements à 100 % vers ses fonds est donc de plus en plus rare.

 

Le contrat en gestion libre 

Le contrat en gestion libre peut devenir un véritable inconvénient pour vous si vous n’êtes pas renseigné et particulièrement doué en finance. Celui-ci vous contraint à suivre de très près l’état de vos fonds afin d’éviter les taux négatifs. Si vous n’êtes pas un expert de la finance, il est préférable que vous optiez pour un contrat en gestion sous mandat, piloté ou copiloté